L'actualité locale du Pays de Pontivy

Pontivy, la haine du journaliste ou correspondant local s'accentue

|
Écrit par Administrateur
Affichages : 1577
Catégorie :

ATTENTION : Ne vous trompez pas de cible... Les journalistes font simplement leur boulot !


Hier matin, quand je suis allé devant la sous-préfecture pour prendre une photo du groupe de 10-15 personnes, un gars est tout de suite venu pour me demander pour quel journal j'étais là. Je lui ai répondu Ouest France. il m'a "gentiment" demandé de partir. Je lui ai répondu qu'il manifestait sur la voie publique, que j'y étais aussi, et que je faisais ce qui me plaisait. Il a enfin accepté de discuter avec moi. Je l'ai questionné sur son avis très tranché sur OF. Au bout de 10 minutes, je n'ai pas réussi à savoir... "j'ai reçu des ordres" qu'il me répond !

Attention, à force de vous en prendre aux journalistes, vous n'aurez plus aucune visibilité dans les médias. Ils vous ignoreront tout simplement. Je ne pense pas que c'est ce que vous recherchez...
Pire encore : les journalistes ou correspondants de presse ne viendront plus que sur votre groupe FB pour chercher des infos, et là, ils ne verront plus que vos chamailleries, vos vols, vos désaccords etc... S'ils commencent à relater ces faits, vous allez encore perdre en crédibilité.

J'ai aussi entendu que vous en vouliez aux journalistes car ils ne prennent pas parti pour le mouvement. Ils ne peuvent pas tout simplement. Le travail d'un journaliste est de relater les faits, tels qu'il les voit au moment de sa présence... Son job, est aussi d'aller voir les gens qui se plaignent de votre mouvement et de relater, là encore, les paroles de ces gens.

J'ai quand même repris le journal avec l'article qui semblait poser le plus de problèmes. Je l'ai lu et relu dans tous les sens. Encore une fois, il ne faisait que relater les faits. Il n'y avait aucun mensonge, aucune fausse information. J'attends d'ailleurs encore toujours que quelqu'un tente de m'expliquer...

Pour terminer, les correspondants ou journalistes du Télégramme, de Pontivy Journal,  de Ouest France ou de ce site, sont certainement dans la même galère que vous. En tant qu'homme, ils sont certainement derrière vous, mais dans leur boulot, ils ne peuvent pas prendre parti.

Pensez-y au prochain passage de l'un d'entre eux.
Et je rajoute que par solidarité avec eux, je ne passerai plus sur vos évènements et j'écrirai mes articles en vous lisant sur le groupe Facebook ! Ce qui n'est pas une gageure d'actualité réelle.

 

Vous n'êtes pas autorisé à mettre des commentaires

Comments est propulsé par CComment

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

PARTAGEZ CETTE PAGE